Olivier Brourhant, CEO de Amaris Group – #BMG13

 

Level up et laissez-vous inspirer par les meilleurs doers et penseurs de notre temps.

Interviewés sans langue de bois par Laurent Haug, fondateur de 200ideas et spécialiste des technologies digitales. Au programme : partages d’expériences, décryptages, anecdotes et conseils concrets pour mener à bien vos projets dans un moment de grands bouleversements technologiques.

Dans cet épisode : Olivier Brourhant nous présente Amaris, une société extra-ordinaire au sens littéral du terme, puisqu’il l’a fondée il y a moins d’une décennie et compte déjà près de… 5’000 employés. L’entreprise est construite sur des fondamentaux simples que l’on peut résumer en trois mots: global, digital, humain.

Un ADN global

D’un côté, l’industrie du conseil est composée d’acteurs locaux incapables de répondre aux besoins d’entreprises mondiales. A l’opposé, les acteurs globaux ne peuvent offrir un service régional dans chaque recoin du globe. Amaris se positionne entre ces deux extrêmes, et propose des services homogènes qui peuvent se déployer à l’international en très peu de temps. C’est un groupe taillé pour accompagner les entreprises digitales de nouvelle génération, amenées à se déployer très rapidement et à moindre coûts dans de nouveaux pays.

Un groupe « digital native »

Tous les consultants font aujourd’hui de la « transformation digitale ». Mais beaucoup sont des « migrants », arrivés sur le tard sur cette thématique au moment ou celle-ci est devenue suffisamment répandue pour être rentable. Amaris s’est positionné dès le début sur ce mouvement, travaillant directement dans le cloud et en réseau, partant du principe qu’avoir un bureau physique n’est plus essentiel, que les employés veulent de la liberté et de l’autonomie, que les diplômes universitaires ne sont pas une garantie de succès. Fort d’une moyenne d’âge de 31 ans, Amaris ne se contente pas de cantonner la jeunesse au bas de la pyramide, mais donne des responsabilités aux meilleurs. Exemple: l’activité Chinoise a été ouverte par une jeune femme de 26 ans, partie de Lausanne sans expérience ni connaissance de la langue. 10 ans plus tard, elle dirige 1200 personnes et l’un des plus grands bureaux du groupe.

Une aventure humaine

« L’entreprise est une aventure humaine, […] comme les structures traditionnelles telle l’école ou les gouvernements ont démissionné, elle est devenue le principal levier de transformation ». Qu’on le veuille ou non, les entreprises ont aujourd’hui un rôle politique et social de premier plan, et Olivier Brourhant l’a bien compris. Et comme il le dit, ça n’est pas un raisonnement philanthropique, car une entreprise porteuse de sens sera une entreprise performante. Comment pourrait-il en être autrement quand le travail devient intangible et non mesurable, et que les collaborateurs travaillent de chez eux?

Olivier Brourhant nous parle de tout cela, et aussi de pourquoi il faut arrêter d’écouter ce que l’on vous raconte, de la clé d’une croissance intelligente (ne pas avoir trop d’argent sur son compte en banque), et du secret de la réussite qui est finalement très simple: les bonnes personnes, au bon moment, et au bon endroit.

Extrait : Si mes employeurs précédents m’avaient donné de la liberté et du sens, je ne serais jamais devenu entrepreneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accréditations En savoir plus
SGS - ISO-9001 Eduqua Iaa
Fédérations et associations partenaires En savoir plus
Fsep Agep Edcom Private School Register

Formations

    Blog

      Pages

        Veuillez patienter...